Acchla

Association pour la Connaissance de la Culture Historique Littéraire & Artistique


L'association

La Voix d’Aïda en avant-première le lundi 13 septembre au cinéma Jean Eustache de Pessac

Dans les catégories

La Voix d’Aïda de Jasmila Žbanic sera présenté en avant-première en présence de la réalisatrice le lundi 13 septembre à 18h30 au cinéma Jean Eustache de Pessac. Le film sera programmé en sortie nationale dès le 22 septembre à Pessac et à Bordeaux.

La réalisatrice, Jasmila Žbanic, est l’auteure de SARAJEVO, MON AMOUR (Ours d’or à la Berlinale de 2006).

« À titre personnel, Srebrenica occupe une place particulière, parce que j’ai survécu au siège de Sarajevo et qu’on aurait facilement pu finir comme Srebrenica. Je m’étais toujours dit qu’il faudrait faire un film à partir de qui s’était passé, mais je n’avais jamais imaginé que ce serait moi ! Pour autant, ces événements m’ont toujours hantée. J’ai lu toute la documentation que j’ai pu réunir sur Srebrenica, et après quatre films seulement, je me suis sentie prête à m’atteler à celui-ci – en sachant qu’il y aurait de nombreux obstacles. »

JASMILA ŽBANIC

Le film a reçu de nombreux prix, dont le Prix Signis à la dernière Mostra de Venise, la Flèche de Cristal au Festival du Film des Arcs, Grand Prix Atlas d’Or au Festival du film d’Arras, Grand Prix au Festival du Film de Femmes de Créteil, sélectionné pour représenter la Bosnie aux Oscars (en lice parmi 5 films étrangers).

La Voix d’Aïda – Synopsis

Srebrenica, juillet 1995. Tiré d’une histoire vraie, le film suit Aïda, professeure d’anglais, qui vient d’être réquisitionnée comme interprète auprès des Casques Bleus stationnés aux abords de la ville. Leur camp est débordé : les habitants viennent y chercher refuge par milliers, terrorisés par l’arrivée imminente de l’armée serbe. Chargée de traduire les consignes et de rassurer la foule, Aida a bientôt la certitude que le pire est inévitable. Elle décide alors de tout tenter pour sauver son mari et ses deux fils, restés derrière les grilles du camp.

Construit comme un thriller, le film est intense à chaque minute. Il rappelle l’impuissance des troupes de l’ONU face au génocide perpétré par les serbes envers les habitants musulmans de Srebrenica. La justesse de la mise en scène, l’image, le rythme, tout est brillant et juste ! Le personnage féminin est magnifique, et le combat déterminée de cette femme dans un puissant élan maternel pour sauver sa famille dans un monde patriarcal est bouleversant.

Bande Annonce

Articles