Acchla

Association pour la Connaissance de la Culture Historique Littéraire & Artistique


L'association

Cours histoire de l’art et des religions à l’ASCPA – cycle 2020-2021

Dans les catégories

Retrouvez directement tous vos programmes et calendriers en suivant le lien :

Cours d’histoire de l’art*

I / Lumières et pénombres dans l’art européen du XVIIIe siècle

L’architecture baroque élaborée à Rome au XVIIe siècle et fortement marquée du sceau de la Réforme catholique trouve désormais des prolongements rocaille et rococo au XVIIIe siècle, notamment en Europe centrale, dans les pays germaniques et en Espagne où le style churrigueresque est une forme exaspérée du baroque. Dans cet esprit, l’iconographie et l’art académique qui se mettaient au service de l’absolutisme royal d’un Louis XIV s’assouplissent et Antoine Watteau introduit un nouveau genre, les « fêtes galantes », qui allait connaître sous la Régence et le règne de Louis XV son accomplissement avec Boucher et Fragonard.

Cependant, au même titre que la peinture de Tiepolo qui perpétue superbement l’art d’un Véronèse, ces formes sont critiquées dès le milieu du siècle par des penseurs qui, comme Diderot, exaltent le genre « sérieux » que représente le culte des Grands Hommes dans la sculpture française ou les pastels de Maurice Quentin de La Tour, et le genre moralisateur incarné par Greuze. La nature morte de Chardin, les vedutistes vénitiens, les portraits de Gainsborough, finissent d’apporter son prestige à la peinture du XVIIIe siècle.

Pourtant, des artistes commencent à douter du triomphe des Lumières, contestant ce siècle progressiste : Hogarth sur le ton de la caricature, Messerschmidt sur celui de l’inquiétante étrangeté des visages, Piranèse par l’imaginaire de mondes souterrains improbables, Caspar David Friedrich sur le mode de l’intériorité, William Blake par son rejet de l’industrialisation déshumanisante, Goya par ses peintures noires et Füssli en opposant aux certitudes de son siècle l’irrationalité du cauchemar.

Ces Romantiques donnent à voir les ombres que projette le siècle des Lumières.

→ programme de 25 cours, le mardi de 13h45 –15h15, à l’ASCPA de Pessac-Alouette, 27 avenue Kennedy

 II / Vingt-cinq chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art occidental

Présentation inédite de vingt-cinq œuvres parmi les plus significatives des grandes civilisations qui ont profondément marqué, depuis la préhistoire, la culture occidentale, d’un point de vue de l’histoire, des idées, des styles et des genres artistiques. En faisant ressortir des thèmes prégnants, tels l’Orient et l’enfant, nous présenterons :

    1. les nuraghes de Sardaigne et la civilisation des Mégalithes
    2. le Vase « François » du Musée archéologique de Florence
    3. Le temple de Zeus olympien à Agrigente (Sicile)
    4. les mosaïques de Pella
    5. les statuettes de Tanagra
    6. le Portrait de Septime Sévère et Julia Domna et le sarcophage des parents de Gordien III
    7. La villa du Casale, Piazza Armerina (Sicile)
    8. La lipsanothèque de Brescia
    9. la Pyxide d’al-Mughira du Louvre
    10. la chapelle palatine d’Aix-la-Chapelle
    11. l’Amphore de Málaga du musée archéologique de Grenade
    12. le Triptyque des Rois mages de Stephan Lochner et le Retable du couronnement de la Vierge
    13. le Retable de saint Vincent de Nuno Gonçalves
    14. le Chevalier, la jeune fille et la Mort d’Hans Baldung Grien
    15. le Compianto sul Cristo morto de Niccolò dell’Arca
    16. les Saisons de Pierre Bruegel l’Ancien
    17. Jacob bénissant les fils de Joseph de Rembrandt
    18. Saltimbanques et Polichinelle de Giandomenico Tiepolo
    19. les tentes ottomanes au siège de Belgrade (1717)
    20. Le Bain turc d’Ingres
    21. L’Exécution de Maximilien d’Édouard Manet
    22.  l’Île des morts d’Arnold Böcklin
    23. l’Enfant malade d’Eugène Carrière
    24. La Bohémienne endormie du Douanier Rousseau
    25. Le Monde de Christina d’Andrew Wyeth.

Le calendrier et programme définitifs seront disponibles dans le courant du mois de juillet sur le site : http://www.acchla-arthistoire.org

→ programme de 25 cours hebdomadaires le mercredi de 13h45 à 15h15, à l’ASCPA de Pessac-Alouette, 27 avenue Kennedy

Cours d’histoire des religions*

Les grands thèmes universels des religions

Depuis l’Antiquité et avant même que l’homme ne consigne par écrit son histoire, les religions, instituées ou non, ont apporté, souvent de manière péremptoire, des réponses aux questions fondamentales sur la vie et une mort impliquant le plus souvent, d’un point de vue religieux, à la fois un au-delà et la croyance en une âme immortelle qui se pose comme essentielle au sens même de l’existence. Si la philosophie et les sciences se sont positionnés de façon plus pertinente sur ses questionnements, il n’en reste pas moins que toutes les religions s’appuient sur des thèmes universels tels que : l’origine, le divin et sa représentation, le mal, l’homme et la femme, la douleur, la sexualité, le péché, le pur et l’impur, le salut, la prédestination, la mort et l’au-delà. Ces thèmes sont illustrés par des mythes, tout aussi universels, mis en scène sous la forme de drames liturgiques et enfin, présentés dans des théologies savantes comme dans l’hindouisme.

→ programme de 25 cours, le mercredi de 15h30 à 17h00, à l’ASCPA de Pessac-Alouette, 27 avenue Kennedy

Modalités d’inscription pour 1 programme de cours à l’ASCPA de Pessac-Alouette, 27 avenue Kennedy :
  • 115€ (incluant la cotisation obligatoire à ASCPA Paléontologie-Nature)

Important : ce tarif n’inclut pas l’adhésion de 30€ à l’association ACCHLA pour l’année 2020-2021

Informations générales
  • Les inscriptions seront prises dans la limite des places disponibles
  • Journée d’inscription et de présentation des programmes :
    • le mercredi 9 septembre 2020 de 14h à 17h à l’ASCPA :
      • 14h-15h : Lumières et pénombres dans l’art européen du XVIIIe siècle
      • 15h-16h : 25 chefs-d’oeuvre de l’art occidental
      • 16h-17h : Les grands thèmes universels des religions
  • Les premiers cours débuteront les mardi 15 et mercredi 16 septembre
  • date limite d’inscription le 16 septembre 2020
  • Accès : accessible par le Tram B, terminus « France Alouette » ou par la ligne de bus « 4 » direction Pessac-Magonty
  • Important : dans tous les cas l’adhésion de 10€ à l’association Paléontologie-Nature ou de 30€ à l’ACCHLA ne permet pas de suivre ces cours.
* sous réserve des conditions sanitaires en cours

ces cours restent conditionnés à des mesures sanitaires qui seront celles appliquées à partir de septembre 2020 aux salles de la municipalité de Pessac et qui permettront d’accueillir, dans les meilleures conditions, un auditoire suffisant.

Articles